International

Algérie: près de 11000 migrants nigériens considérés comme des réseaux criminels sont expulsés du pays.

Publié il y'a

Date :

Le nord du Niger est de plus en plus envahi par des migrants subsahariens expulsés d’Algérie, tout au long de cette semaine. Après des arrestations au cours de la semaine dernière, un convoi de plusieurs centaines de personnes était en route ce mercredi pour la frontière.

Originaires la plupart du Niger, ces ressortissants sont impliquées dans des réseaux de mendicités, ce que Algérie considère comme des réseaux criminels.

Transmise le 13 janvier aux responsables de 30 régions du pays par le ministère des Affaires étrangères, une circulaire publiée dans la presse explique le déroulement d’une opération d’expulsion de migrants subsahariens vers la frontière avec le Niger.

Des bus ont convergé des régions du nord et du centre du pays vers la ville de Ghardaïa, à 600 kilomètres au sud d’Alger. selon un témoin, plusieurs dizaines de bus transportant des migrants étaient arrivés dans la ville. Ces personnes ont été arrêtées par les forces de sécurité dans les jours précédents.

En 2019, des expulsions ont eu lieu chaque mois. Selon les données de l’Organisation internationale des migrations qui enregistre les migrants qui le souhaitent à leur arrivée dans le nord du Niger, presque 11 000 personnes ont été expulsées de janvier à novembre, dont 358 qui n’étaient pas nigériennes.

Cliquez ici pour commenter

Articles tendances

Quitter la version mobile