Actualités

Sensibilisation des jeunes sur les opportunités d’emplois : la caravane de l’Anpej et de la Giz, s’ébranle à Saint-Louis.

Publié il y'a

Date :

Plus de 200 jeunes de la capitale du Nord, du département de Saint-Louis, du delta et de la vallée du fleuve Sénégal, des membres du conseil régional et du conseil communal de la jeunesse, des représentants des organisations communautaires de base (Ocb), des associations sportives et culturelles (Asc), de la société civile et autres mouvements associatifs, se sont retrouvés hier, au lycée technique André Peytavin, dans le cadre d’un atelier de formation et de sensibilisation sur les techniques de recherche d’emplois et de développement personnel.

 Cette rencontre a été présidée par l’adjointe au Gouverneur, chargée du développement, Mme Fatou Makhtar Fall, en présence du Directeur Général de l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi des jeunes (Anpej), Tamsir Faye, du représentant de la Giz et autres partenaires.

 Les travaux de cet atelier ont été animés avec brio par le Directeur Général de l’Agence régionale de développement (Ard), Ousmane Sow, et le Directeur du centre de ressources et de recherches pour l’emploi des jeunes (Creej), Ndiambal Diouf. Le Creej une structure qui a été mise en place par le conseil régional de Saint-Louis et qui dépend, aujourd’hui, administrativement et sur le plan hiérarchique, du conseil départemental de Saint-Louis.

 Le représentant de la Giz a rappelé que de nombreux jeunes Sénégalais décident de quitter leur pays sur la base d’informations erronées ou peu fiables. Ils ignorent souvent les opportunités de formation et de travail qui s’offrent à eux dans leur propre pays, et ne sont pas au courant des procédures d’immigration légales.

 Le mandataire de la Giz (coopération allemande) a précisé que le centre sénégalo-allemand cherche à répondre à ce besoin d’informations, d’orientation et de conseil des migrants potentiels et de retour et à proposer de nouvelles perspectives.

 Il a fait savoir que ce centre sénégalo-allemand d’information pour l’emploi, la migration et la réintégration, est le fruit d’une coopération entre l’Anpej et l’Agence allemande de coopération internationale (Giz GmbH). Le centre s’ajoute aux offres de conseils existants de l’Anpej. 

Au nom du président Macky Sall et de l’ensemble du Gouvernement, le DG de l’Anpej, Tamsir Faye, a rendu un vibrant hommage à la République Fédérale d’Allemagne qui, à travers la Giz, s’est engagée à aider le Sénégal dans la lutte contre l’émigration clandestine, dans sa politique d’encadrement et de formation des jeunes, visant à permettre à ces jeunes d’exploiter les nombreuses opportunités d’emplois qui sont à leur portée, dans notre pays. 

M. Faye a magnifié l’exemplarité de la coopération sénégalo-allemande, qui a permis de mettre en place ce centre sénégalo-allemand d’information pour l’emploi, la migration et la réintégration, et d’entreprendre d’autres actions pour la création d’emplois destinés aux jeunes sénégalais qui désirent se fixer définitivement dans leur terroir.

 Tamsir Faye a fait allusion aux nombreuses potentialités économiques du delta et de la vallée du fleuve Sénégal, que les jeunes peuvent exploiter. Il a laissé entendre que ces derniers ont la possibilité de s’investir dans l’agriculture, dans l’élevage, dans la pêche maritime et continentale, dans l’aquaculture, dans l’aviculture, l’artisanat et dans d’autres créneaux de développement qu’ils peuvent retrouver dans le tourisme et la culture.

 De l’avis de Tamsir Faye, il est aujourd-hui urgent et nécessaire de tout mettre en œuvre pour stopper l’émigration clandestine. Il a fait comprendre à l’assistance que cette caravane d’information et de sensibilisation sur les opportunités d’emplois pour les jeunes est partie pour sillonner les 14 régions et les 45 départements de notre pays.

 Dans le même sens, l’Adjointe au Gouverneur a rappelé que l’emploi des jeunes fait partie des priorités du chef de l’Etat, insistant longuement sur la nécessité de développer l’auto-emploi, l’entreprenariat, l’autonomisation des jeunes. Elle s’est appesantie sur certaines dispositions du Pse, qui ont prévu des mécanismes qui permettent aux jeunes de trouver un emploi décent dans notre pays, sans avoir besoin d’aller chercher un emploi salarié.

 Elle s’est enfin adressée aux jeunes pour leur faire comprendre qu’il est grand temps qu’ils comprennent que la tendance est de rompre d’avec la mentalité d’éternel assisté. On ne doit plus dépendre de l’Etat pour trouver un emploi. 

Mbagnick Kharachi Diagne / CHRONIQUES.SN

Cliquez ici pour commenter

Articles tendances

Quitter la version mobile