Connect with us

Une 2

Présidentielle au Mali : Ibrahim Boubacar Keïta et Soumaïla Cissé au 2e tour

Publié il y'a

Date :

Les résultats du premier tour de la présidentielle malienne donnent Ibrahim Boubacar Keïta en tête avec 41,42% et devant Soumaïla Cissé qui obtient 17,80% des voix. Le second tour opposera le président sortant et le chef de file de l’opposition.

Après une longue attente pendant plus de 4 jours et dans la plus grande discrétion, c’est sur l’ORTM, la chaîne nationale, qu’ont été donnés les résultats du premier tour de l’élection présidentielle, ce jeudi 2 août.

Il y aura donc un second tour, qui aura lieu le 12 août et qui opposera le président sortant qui rafle 41,42% des voix au premier tour et le chef de file de l’opposition qui lui obtient 17,80%. C’est donc la configuration attendue, IBK contre Soumaïla Cissé, qui se confirme. C’est aussi un remake de la dernière élection car en 2013, les deux hommes politiques s’étaient déjà affrontés.

Pour ce scrutin de 2018, une surprise : le troisième homme de cette élection est Aliou Diallo, un riche homme d’affaires qui a fait fortune dans l’exploitation minière et qui obtient 7,95%. Quasiment à égalité mais en quatrième position, avec 7,46% des voix, l’ancien Premier ministre Cheick Modibo Diarra.

Quant au reste des 24 candidats, ils obtiennent des scores compris entre un peu moins de 4% et un peu moins de 1%. Enfin, dernier chiffre clé à retenir pour ce premier tour de l’élection présidentielle malienne, le taux de participation qui s’élève à 43,06%.

« Au Mali, c’est la première fois qu’un président en exercice doit se présenter pour un second tour»

A l’annonce des résultats, l’ambiance était très calme au QG de campagne de Soumaïla Cissé. Une heure environ après la proclamation des résultats, ils étaient une vingtaine devant le quartier général de leur candidat. « Nous sommes en finale, au Mali c’est la première fois qu’un président en exercice doit se présenter pour un second tour. C’est déjà un succès », assurent quelques militants.

« Le coup KO, c’est-à-dire une victoire d’IBK au premier tour est déjà un échec, assure Tiébilé Dramé, le directeur de campagne de Soumaïla Cissé. Mais ces résultats ne reflètent pas la réalité des urnes », poursuit Tiébilé Dramé. Le camp du chef de file de l’opposition continue de dénoncer des irrégularités du scrutin. Il n’exclut pas de saisir la Cour constitutionnelle.

Les candidats ont 48 heures pour déposer d’éventuelles réclamations. La Cour constitutionnelle devra valider ces résultats provisoires avant que ne commence la campagne pour le second tour.

RFI

Cliquez ici pour commenter

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Actualités

Hôpital régional Heinrich Lubké : Le Directeur apporte des clarifications  » je ne dis jamais non quand je peux dire oui »

Publié il y'a

Date :

Par

Après le mouvement d’humeur ayant entraîné un sit-in de l’intersyndicale des travailleurs de la santé de l’hôpital Heinrich Lūbké de Diourbel, le Directeur n’a pas attendu pour réagir et apporter des clarifications.
Bocar Sow , Directeur de l’hôpital Heinrich Lübké de Diourbel s’est prononcé sur la situation qui prévaut au niveau de son institution. Il a été très clair avec l’intersyndicale des travailleurs de l’hopital.
 » J’ai pris service en janvier 2021. A mon arrivée, il y avait deux grands soucis qui se posaient avec le personnel. C’était l’astreinte des médecins et la régularisation du personnel. Pour ces deux points nous avons fait beaucoup d’efforts en mettant au mois de décembre 19 agents en contrat CDI pour qui connait le fonctionnement d’un hôpital » a déclaré Monsieur Sow.
L’intersyndicale qui avait en bandoulière trois points de revendications a rencontré a deux reprises le directeur de l’hôpital, mais ces rencontres se sont soldées sans succès aucun.
 » L’intersyndicale est venue le voir quelques jours après avec trois points de revendication à savoir l’augmentation des heures supplémentaires, la généralisation de l’indemnité de grade et la nomination des surveillants de service. Je leur ai fait savoir que sur les trois points je ne pouvais me prononcer que sur les heures supplémentaires et que pour le reste qu’on me donne le temps car pour la nomination des surveillants de service il faut toute une procédure derrière avant la nomination du directeur. Et qu’il fallait une pertinence derrière ces nominations.

Ma réponse pour la généralisation de l’indemnité de grade j’ai été catégorique avec eux que ce n’est pas possible en tout cas en 2022. Comme l’hôpital est dans une bonne dynamique laissons le temps au temps. Mais qui connait le budget d’un hôpital il est impossible de pomper 72 millions pour des indemnité.
Ce qui est des heures supplémentaires, j’ai deux (02) millions supplémentaires. Et c’est ce qui est possible de faire aujourd’hui. Je ne dis jamais non quand je peux dire oui et de la même manière je dois dire oui alors que je dois dire non.

Continuez la lecture

Actualités

Relance de l’ Economie Locale: le FONGIP et la MEC AFER Nord Signent une Convention de 200 Millions

Publié il y'a

Date :

Par

L’administratrice générale du Fonds de Garantie des Investissements Prioritaires (Fongip) a signé hier, vendredi 10 décembre, avec la Mutuelle d’Epargne et de Crédit MEC AFER une convention de refinancement d’un montant de 200 millions FCFA. Ce financement, qui vient s’ajouter à la ligne de crédit de 50 millions Fcfa signée auparavant, est destiné aux commerçants et commerçantes de Saint-Louis.

Thérèse Faye Diouf a rassuré aussi les demandeurs de crédits de plus d’un million peuvent disposer de la garantie du Fongip au niveau de leurs banques.

Par ailleurs, le Fongip a eu à financer d’abord les acteurs de la pêche à hauteur de 75 millions FCFA. Cependant, les opérateurs économiques de la région de Saint-Louis sont invités au respect du remboursement des lignes de crédits qui leur seront accordées dans le but de permettre à d’autres acteurs également d’en bénéficier dans les activités génératrices de revenus qu’ils auront à mener.

Continuez la lecture

Actualités

Les tarifs du Train Express Régional (TER) dévoilés

Publié il y'a

Date :

Le Train Express régional (TER) commencera à rouler dès décembre, selon les assurances données par Abdou Ndéné Sall, Directeur général de la Sen-Ter. 

Ce dernier a affirmé que le trajet sera scindé en deux zones. Par ailleurs, les tarifs pour voyager à bord du train ont été également dévoilé.

« Le prix de Dakar jusqu’à Thiaroye sera de 600 francs CFA et jusqu’à Diamniadio il sera de 1200 francs CFA », a-t-il fait savoir les ondes de la RFM.

Il a aussi indiqué que le président a subventionné le prix « pour que le TER soit un TER populaire, avec un tarif moins cher que celui des autres transports publics ».

Continuez la lecture

Articles tendances