Connect with us

Une 2

MACKY/ CHEIKH AMAR : UNE VISION COMMUNE POUR L’AGRICULTURE

Publié il y'a

Date :

Le président de la République, Macky Sall l’avait promis et il l’a fait. Il a réceptionné  plus de 1000 unités de matériels agricoles et équipements de génie civil, avec la participation sans faille de cheikh Amar, patron de Tse, destinés à l’atteinte des objectifs du PRACAS.

En effet, c’est pour mériter cet honneur et cette confiance que Cheikh est en train de se surpasser pour la réussite du Président SALL et de sa vision déclinée dans le cadre du PSE. Ainsi, l’homme d’affaires Cheikh Amar est fortement impliqué dans le PRACAS (Programme d’Accélération de la Cadence de l’Agriculture Sénégalaise), qui est le bras agricole du PSE. C’est grâce à cette volonté de voir son ami réussir,  que les services de Mr Amar, à travers TSE procèdent depuis plusieurs mois(  dans le cadre du programme brésilien Maïs Alimentos pour l’Afrique),  en tant qu’agent d’exécution à la livraison de plusieurs centaines de tracteurs et accessoires de nouvelles générations, gracieusement subventionné par le Président avec un taux historique allant jusqu’à 70%.

Ainsi prenant la parole lors de la cérémonie de remise des 1000 tracteurs, le  Pdg Holding Amar, a exhorté les acteurs du monde rural de ne pas conduire  ce matériel hors de nos frontières,  du fait qu’il est  hautement sécurisé  . « Tout le matériel est équipé de GPS. Raison pour laquelle, je demande aux agriculteurs de ne pas mettre ce matériel hors de nos frontières », a-t-il dit.

Solon lui, ce matériel qui vient d’être présenté, vise à aménager 20 000 ha. « J’ai demandé 30 000 ha et ils me l’ont accordé » a signalé M. Amar. Ce projet présente une première phase de 32 milliards financée par la coopération indienne et la deuxième est estimée à 53 milliards F CFA. Ce qui permet d’augmenter les performances du bureau agricole de 60 ha avec une reproduction de riz à l’ordre de 470 000 tonnes multipliées par deux. Ce qui permettra d’atteindre l’autosuffisance en riz. Ce qui montre l’impact de ce projet dans le programme national d’autosuffisance en riz. Le patron de Tse a exhorté également à la jeunesse à se lancer dans l’agriculture parce que dit-il, «  la terre ne ment pas » ; parole d’un Cheikh, disciple reconnu de Serigne Saliou Mbacke.

Cliquez ici pour commenter

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Actualités

Hôpital régional Heinrich Lubké : Le Directeur apporte des clarifications  » je ne dis jamais non quand je peux dire oui »

Publié il y'a

Date :

Par

Après le mouvement d’humeur ayant entraîné un sit-in de l’intersyndicale des travailleurs de la santé de l’hôpital Heinrich Lūbké de Diourbel, le Directeur n’a pas attendu pour réagir et apporter des clarifications.
Bocar Sow , Directeur de l’hôpital Heinrich Lübké de Diourbel s’est prononcé sur la situation qui prévaut au niveau de son institution. Il a été très clair avec l’intersyndicale des travailleurs de l’hopital.
 » J’ai pris service en janvier 2021. A mon arrivée, il y avait deux grands soucis qui se posaient avec le personnel. C’était l’astreinte des médecins et la régularisation du personnel. Pour ces deux points nous avons fait beaucoup d’efforts en mettant au mois de décembre 19 agents en contrat CDI pour qui connait le fonctionnement d’un hôpital » a déclaré Monsieur Sow.
L’intersyndicale qui avait en bandoulière trois points de revendications a rencontré a deux reprises le directeur de l’hôpital, mais ces rencontres se sont soldées sans succès aucun.
 » L’intersyndicale est venue le voir quelques jours après avec trois points de revendication à savoir l’augmentation des heures supplémentaires, la généralisation de l’indemnité de grade et la nomination des surveillants de service. Je leur ai fait savoir que sur les trois points je ne pouvais me prononcer que sur les heures supplémentaires et que pour le reste qu’on me donne le temps car pour la nomination des surveillants de service il faut toute une procédure derrière avant la nomination du directeur. Et qu’il fallait une pertinence derrière ces nominations.

Ma réponse pour la généralisation de l’indemnité de grade j’ai été catégorique avec eux que ce n’est pas possible en tout cas en 2022. Comme l’hôpital est dans une bonne dynamique laissons le temps au temps. Mais qui connait le budget d’un hôpital il est impossible de pomper 72 millions pour des indemnité.
Ce qui est des heures supplémentaires, j’ai deux (02) millions supplémentaires. Et c’est ce qui est possible de faire aujourd’hui. Je ne dis jamais non quand je peux dire oui et de la même manière je dois dire oui alors que je dois dire non.

Continuez la lecture

Actualités

Relance de l’ Economie Locale: le FONGIP et la MEC AFER Nord Signent une Convention de 200 Millions

Publié il y'a

Date :

Par

L’administratrice générale du Fonds de Garantie des Investissements Prioritaires (Fongip) a signé hier, vendredi 10 décembre, avec la Mutuelle d’Epargne et de Crédit MEC AFER une convention de refinancement d’un montant de 200 millions FCFA. Ce financement, qui vient s’ajouter à la ligne de crédit de 50 millions Fcfa signée auparavant, est destiné aux commerçants et commerçantes de Saint-Louis.

Thérèse Faye Diouf a rassuré aussi les demandeurs de crédits de plus d’un million peuvent disposer de la garantie du Fongip au niveau de leurs banques.

Par ailleurs, le Fongip a eu à financer d’abord les acteurs de la pêche à hauteur de 75 millions FCFA. Cependant, les opérateurs économiques de la région de Saint-Louis sont invités au respect du remboursement des lignes de crédits qui leur seront accordées dans le but de permettre à d’autres acteurs également d’en bénéficier dans les activités génératrices de revenus qu’ils auront à mener.

Continuez la lecture

Actualités

Les tarifs du Train Express Régional (TER) dévoilés

Publié il y'a

Date :

Le Train Express régional (TER) commencera à rouler dès décembre, selon les assurances données par Abdou Ndéné Sall, Directeur général de la Sen-Ter. 

Ce dernier a affirmé que le trajet sera scindé en deux zones. Par ailleurs, les tarifs pour voyager à bord du train ont été également dévoilé.

« Le prix de Dakar jusqu’à Thiaroye sera de 600 francs CFA et jusqu’à Diamniadio il sera de 1200 francs CFA », a-t-il fait savoir les ondes de la RFM.

Il a aussi indiqué que le président a subventionné le prix « pour que le TER soit un TER populaire, avec un tarif moins cher que celui des autres transports publics ».

Continuez la lecture

Articles tendances