Connect with us

UNE

Le Communiqué et les nominations du Conseil des ministres du 26 septembre 2018

Publié il y'a

Date :

 

Le Président Macky SALL a réuni le Conseil des ministres, mercredi 26 septembre 2018 à 10 h, au Palais de la République

Entamant sa communication autour de la commémoration du seizième anniversaire du naufrage du bateau  » le Joola », ce jour, 26 septembre 2018, le Chef de l’Etat fait observer une minute de silence à la mémoire des victimes et à celle du Ministre Bruno DIATTA, républicain dévoué, arraché brutalement à notre affection, vendredi 21 septembre 2018, Journée internationale de la Paix, comme pour nous léguer un message fort sur ce qui doit nous unir.

Partageant, avec la Nation, la douleur immense et la peine des familles des victimes et des rescapés du naufrage du Bateau  » le Joola », le Président de la République réitère ses directives au Gouvernement pour assurer l’accompagnement psycho –  social des orphelins et familles des victimes, de même que l’encadrement et la facilitation de l’insertion économique et professionnelle des pupilles de la Nation qui ont atteint l’âge de la majorité.

Ainsi, le Chef de l’Etat demande au Premier Ministre de tenir, dans les meilleurs délais, une réunion interministérielle d’évaluation de l’assistance de l’Etat aux familles des victimes de l’accident du navire  » le Joola ».

Poursuivant sa communication autour de la disparition de Monsieur Bruno Diatta Ministre, Chef du service du protocole présidentiel, le Président de la République présente, au nom du Conseil, ses condoléances les plus attristées à sa famille éplorée, au personnel de la Présidence de la République, au corps des Conseillers des Affaires étrangères, aux diplomates, aux populations de Casamance, sa région d’origine, et à la Nation toute entière.

Le Chef de l’Etat, dans un témoignage vibrant sur Bruno DIATTA, son chef de protocole, loue, au-delà de l’homme multidimensionnel qui fait l’unanimité en termes de loyauté, d’humilité, de générosité, de disponibilité, d’engagement, de dévouement, de rigueur, de courtoisie et de discrétion, ses qualités très rares de nos jours, de fonctionnaire hors pair et de grand serviteur de l’Etat,
A cet égard, le Président de la République informe le Conseil de sa décision de  rendre, jeudi 27 septembre 2018, à 11 h devant les grilles du Palais de la République, un hommage national à feu Bruno Diatta, une référence incomparable pour les jeunes générations d’agents publics, dont il convient de magnifier, la carrière professionnelle d’une exemplarité exceptionnelle, sa stature et sa renommée internationales, mais encore et surtout, sa contribution majeure, par son sens élevé de l’Etat, à la consolidation d’une République exemplaire et d’un Sénégal rayonnant et solidaire.

Appréciant la participation du Sénégal à la 18ème édition du Mondial Féminin de Basket qui se déroule actuellement à Ténériffe, en Espagne, le Chef de l’Etat adresse ses chaleureuses félicitations et ses encouragements, aux Lionnes du Basket-Ball et à leur encadrement technique et administratif pour leur participation remarquable et honorable.

Par ailleurs, abordant la salubrité de nos villes et l’amélioration durable du cadre de vie des populations, le Chef de l’Etat relève, malgré les efforts soutenus de l’Etat, la multiplication des problèmes d’assainissement dans certains quartiers de l’agglomération de Dakar, ainsi que dans certaines capitales régionales et départementales.

Ainsi, le Président de la République demande au Gouvernement d’engager, sans délai, avec les communes, l’exécution préventive d’un Plan d’urgence d’amélioration du cadre de vie des

Populations par la mise en place, sur l’étendue du territoire national, d’un système performant d’enlèvement des ordures et d’assainissement des eaux usées.

Dans ce cadre, le Chef de l’Etat indique le prix qu’il attache à la mobilisation exceptionnelle et conjointe du Service national d’hygiène, de la Brigade nationale des Sapeurs-pompiers, de la Direction des Eaux et Forêts, et de la Direction des Espaces verts, afin d’asseoir durablement une qualité de vie meilleure des populations dans nos différentes localités.

Le Président de la République a terminé sa communication en réitérant au Gouvernement ses instructions relatives à l’accélération de la modernisation de l’Agence de Presse Sénégalaise (APS) et au renforcement de ses moyens.

Le Premier ministre, après avoir renouvelé, au nom des membres du Conseil, ses condoléances au Chef de l’Etat, à l’occasion du décès du ministre Bruno Diatta, a axé sa communication sur le suivi stratégique des accords entre le gouvernement et les syndicats de l’enseignement représentés par le G6, la réunion avec les représentants des syndicats des Inspecteurs et Inspectrices de l’enseignement et celle tenue avec les membres du syndicat des transporteurs.

Le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural a fait le point de la campagne agricole.

Le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement a rendu compte du lancement des travaux d’assainissement des eaux pluviales des villes de Touba et de Kaolack, exécutés dans le cadre du Programme d’assainissement de 10 villes, d’un coût global de 70 milliards, financés par l’Etat du Sénégal avec le concours de la Banque mondiale.

Le ministre auprès du Président de la République en charge du Suivi du Plan Sénégal Emergent a fait le point de l’état d’avancement des projets et réformes
Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes :

 

  • Monsieur Martin Pascal TINE, Directeur des Affaires juridiques et consulaires au ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, est élevé au rang d’Ambassadeur ;

 

  • Monsieur Pape Adama CISSE, Expert-comptable, est nommé Président de la Commission de Supervision de la Haute autorité du WAQF, en remplacement de Monsieur Mabousso THIAM ;

 

  • Monsieur Ibrahima CISSE, Administrateur civil, est nommé Secrétaire général de l’Agence de Gestion du Patrimoine Bâti de l’Etat (AGPBE), en remplacement de Monsieur Ibrahima DIALLO, appelé à d’autres fonctions ;

 

  • Monsieur Michel FAYE, Inspecteur de l’Enseignement moyen et secondaire, précédemment Directeur de la Formation professionnelle et technique au ministère de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat, est nommé Coordonnateur du Programme de Formation Ecole/Entreprise, Poste vacant ;
  • Monsieur Abdou FALL, Professeur en Génie électrique, précédemment Directeur des Ressources humaines au ministère de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat, est nommé Directeur de la Formation professionnelle et technique au ministère de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat, en remplacement de Monsieur Michel FAYE, appelé à d’autres fonctions ;

 

  • Madame Aminata DIOP, Inspecteur de spécialité, précédemment Chef du Bureau de la Formation continue à la Direction des Ressources humaines du Ministère de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat, est nommée Directeur des Ressources humaines au Ministère de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat, en remplacement de Monsieur Abdou FALL, appelé à d’autres fonctions.

 

Le Secrétaire général du Gouvernement,

Porte-parole

 

Cliquez ici pour commenter

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Actualités

Ralliement à Benno : Pape Diop,«il n’y a pas d’alliance. Je suis clair. J’ai décidé après mûre réflexion»

Publié il y'a

Date :

Entre l’annonce de son ralliement aux 82 députés de Benno Bokk Yakaar, jeudi 11 août, et dimanche dernier, le député élu Pape Diop (Bokk Gis Gis), a reçu deux coups de fil du Président Macky Sall. C’est l’intéressé qui l’annonce dans un entretien paru ce mardi dans L’Observateur.

«Il m’a appelé deux heures après ma décision de soutenir la coalition Benno, confie Pape Diop au sujet du premier échange téléphonique avec le chef de l’Etat. Il m’a félicité et encouragé, et a dit : ‘Vous avez sauvé le Sénégal’. C’est ça qui est important. Quelles que soient les gesticulations ou la clameur populaire, je peux faire face.»

Le deuxième appel a eu lieu dimanche dernier. «Le Président Macky Sall m’a appelé pour me dire qu’à son retour de Bamako (Mali), il me recevra pour discuter», révèle le président de Bokk Gis Gis.

A la question de L’Observateur : «Les discussions tourneront-elles autour d’une alliance ?», Pape Diop botte en touche : «Non, il n’y a pas d’alliance. Je suis clair. J’ai décidé après mûre réflexion de soutenir le groupe parlementaire (Benno) pour que demain, le Sénégal puisse continuer à fonctionner normalement. Le reste n’est que gesticulation.»

Continuez la lecture

Actualités

Fisc contre Nestlé : la véritable cause du contentieux

Publié il y'a

Date :

La Direction des grandes entreprises de la Direction générale des Impôts et Domaines (DGID) avait gelé les comptes de Nestlé SA (Société anonyme, Suisse) en visant 2,4 milliards de francs CFA. Elle considérait que c’est le montant correspondant aux droits d’enregistrement dus à la suite de la cession, par Nestlé Sa, des actions de Nestlé Sénégal Sau à la société Produits Nestlé Sa.

Le 27 mai dernier, la justice avait fixé la somme à 1 milliard 993 millions 344 francs CFA, mais Nestlé ne l’entend pas de cette oreille. La multinationale a saisi le tribunal des référés pour contester cette décision. Le 7 juillet dernier, le tribunal s’est prononcé.

D’après Libération, qui donne l’information dans son édition de ce jeudi, le juge a d’abord tranché sur la forme. Il a déclaré irrecevable l’action de Nestlé Sa dirigée contre l’Etat du Sénégal, tant que celui-ci est représenté par l’Agent judiciaire de l’Etat, et recevable tant que l’Etat est représenté par la directeur général des Impôts et Domaines.

Sur le fond, le tribunal a préféré recourir à une expertise comptable et fiscale avant de rendre son verdict. C’est ainsi qu’un cabinet a été désigné pour dire si les droits réclamés par le Fisc sénégalais à Nestlé Sa sont dus, et pour quel montant.

Selon Libération, l’expert dispose de deux mois pour déposer son rapport.

Continuez la lecture

Actualités

Alioune Ndoye, tête de liste départementale de Bby : «ne faites pas l’erreur de voter pour quelqu’un qui est sur une liste où la paix n’est pas une priorité»

Publié il y'a

Date :

La campagne se poursuit chez la coalition Benno Bokk Yakaar et les colistiers de leur liste départementale ne sont pas à court d’idées pour continuer à séduire les électeurs. D’ailleurs, Alioune Ndoye était, hier, aux Parcelles Assainies, aux côtés de son camarade Amadou Ba, pour rendre visite aux délégués de quartiers, Badiene Gox et autres Imams et Oulémas. Cette visite, à laquelle a pris part la Première dame, Marième Fall Sall, Mbaye Ndiaye, Abdou Karim Fofana, entre autres, aura connu un véritable succès d’autant que, tour à tour, ces personnalités politiques ont réussi à faire passer leur message.

La tête de liste départementale de ladite coalition, Alioune Ndoye, par ailleurs ministre de la Pêche et de l’économie maritime, confiera qu’il faut à BBY «une victoire éclatante aux Parcelles Assainies, telle la volonté du Président de la République, dans la paix et la sérénité».

Aux Parcellois, il réitère : «Nous vous invitons à œuvrer dans la paix. Ne faites rien qui soit contraire à cette valeur. Lorsque des politiciens vous appellent à la destruction et à la violence, refusez catégoriquement !».

Car, pour Alioune Ndoye, s’adressant à ses adversaires de l’opposition, «le premier ennemi du pays est celui qui veut y instaurer la violence». Se voulant plus explicite, la tête de liste départementale de BBY de dire : «Il y a des gens qui passent leur temps à insulter et dire des contre-vérités sur des gens dignes qui ont grandi en faisant leurs études dans ce pays. Ils sont accompagnés pour la plupart du temps par des jeunes qui ont refusé de faire des études, qui ne veulent pas travailler. Ils ont comme arme le mensonge et la

Continuez la lecture

Articles tendances