Connect with us

Actualités

HONTE « NOIRE »: Halte aux quolibets

Publié il y'a

Date :

Krépin Diatta, souffre-douleur des abrutis du web, c’est « laid » et ignominieux. Dans sa tête, à l’issue du match, le héros du jour ne s’attendait sans doute pas à cette ignoble moquerie dont son physique ferait l’objet à travers les réseaux sociaux, surtout par ses compatriotes sénégalais.  Ces derniers qui ont ce comportement déplorable à son égard ont fini de montrer qu’ils ne feraient jamais corps avec lui, s’il était attaqué par des non- sénégalais.

De Dakar à Abidjan,  de Conakry au Cap, jamais une telle méchanceté n’a été propagée par , ceux qui , pourtant, crient à l’insulte raciste pour moins que ça, dès que cela provient d’une personne à peau blanche. Elu homme du match, adulé par les férus du football, le Jeune DIATTA a fait l’objet, cependant, de vilaines et sordides  moqueries les unes plus sottes et débiles que les autres. Sans son courage, sans doute,  lequel courage fait honneur aux sénégalais de tous bords, son moral serait en berne  affaiblissant ainsi l’efficacité globale de l’équipe sénégalaise et ternissant l’image de notre pays par ricochet. Cela fait d’autant plus mal que cet acte inqualifiable est le fait  de compatriotes  sénégalais emportés par l’incurie du web démocratisé et le complexe du paraitre jusqu’à l’insignifiance.

 Les propos du félin blessé dans sa chair font mal et sa réaction ne traduit, en réalité, que l’amplitude de son amertume. « Je suis très triste de voir certains frères africains se moquer de moi. Je travaille pour notre beau et cher continent africain et ce que je reçois en retour ne sont que des injures, des moqueries de mes frères. C’est trop méchant de votre part et le racisme vient de là.’’ La note finale moralisatrice de son message risque de clouer le bec, sinon le clavier, à certains qui se comportent comme un amplificateur multi gigas sans discernement et sans morale aucune ni même la conscience de leurs propres intérêts vis-à-vis du reste du continent et du monde. En effet, elle fait allusion subtilement à la  haute qualité morale qui est tributaire d’une bonne éducation, devenue en réalité une denrée rare sur l’autel du virtuel.

‘’J’ai besoin de vos encouragements et non de vos injures. Merci à tous ceux qui me soutiennent. Seul Dieu fait ma force et je suis fier de ma personne physique. Vos moqueries ne changeront rien dans ma vie. Mais une chose est sûre, nous sommes tous africains. »

 Une réaction tout à fait normale qui a eu le mérite de nous rappeler qui nous sommes, qui nous fûmes, et ce que nous représentons en réalité aujourd’hui sur l’échelle mondiale. A l’image de ceux qui font la promotion du bien, le web est encore au 21ème siècle l’espace d’expression de l’absurde et du paraître par excellence. Ceux qui l’ont attaqué sur son physique, utilisent paradoxalement les filtres et autres logiciels, tels photoshop pour s’afficher dans le virtuel. ‘’Chasser le naturel, il revient au galop’’, sans vos clichés retravaillés, même vos proches ne vous reconnaîtront pas.

J’ai failli tomber à la renverse, lorsqu’un CON-SULTANT et non consultant sur la chaine publique  a failli nous faire tomber à la renverse par une insipide inspiration avec un jeu de mots on ne peut plus absurde, ‘’Krépin n’est pas crétin’’ et oui Monsieur, le crétin ou l’abruti, est celui-là qui, dépassé par l’avancée technologique, ne l’utilise pas à bon escient. Hommage à Krépin Diatta ! Chapeau bas brave lion ! L’amertume, in fine, devrait rappeler les propos de l’autre qui nous avertissait déjà à propos des TIC, ‘’lorsque l’avancée technologique dépasse le niveau des mentalités, nous n’aurons pas plus qu’une génération d’abrutis’’.

Une société de ‘’croyants’’ ou supposée l’être,  qui s’attarde encore sur le physique pour juger l’HOMME, une créature divine ? Paradoxe systémique ou dérèglementation des termes qui nous lient à l’essentiel ? Le trépied se perd et gare à la fatalité de son utilisation déraisonnée.

Soutenir ce talentueux footballeur international qui fait de belles œuvres sur le terrain devient une demande sociale, une  obligation patriotique, une  invite religieuse et un impératif de l’Humanité. Ce bouclier humain à son endroit témoigne, au moins, du sens de l’humain,  tout court  à la différence de la bête. C’est la Bête   qui est laide et non pas Krépin, et nous devrons la vaincre et vaincre les jugements abjects des ‘’crétins’.

Krepin Diatta,nous sommes fiers de toi. Nous sommes fiers d’être sénégalais comme toi. Nous sommes fiers d’être africains comme toi. Nous sommes fiers d’être un Homme tout court comme toi.

Cliquez ici pour commenter

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Actualités

Guédiawaye : Ahmed Aïdara retire à GFC son stade, Lat Diop annonce une plainte

Publié il y'a

Date :

Dans une correspondance adressée à Lat Diop, président de GFC et responsable local de Benno, le maire Yewwi de Guédiawaye, Ahmed Aïdara, annonce la suspension «pour un temps» de la convention dans le cadre duquel la mairie met à la disposition du club le stade Ibrahima Boye. Celle-ci a été signée sous le magistère de son prédécesseur, Aliou Sall.

D’après Les Echos, Ahmed Aïdara a invoqué «un déficit budgétaire criard». Ainsi, renseigne le journal, GFC a jusqu’au 1er octobre prochain à 18 heures pour vider les lieux. L’édile de Guédiawaye offre cependant la possibilité de renouveler la convention «dans d’autres circonstances particulières qui seront définies d’accord parties».

Les Echos rapporte que Lat Diop ne l’entend pas de cette oreille. «Il veut nous retirer le stade que Aliou Sall avait mis à notre disposition sur la base d’une convention de quatre ans, en contrepartie de l’appui financier que la ville devait octroyer à GFC. Il ne sait même pas qu’il ne peut dénoncer une convention de façon unilatérale», souligne le président du club de football.

Ce dernier informe que les avocats de GFC vont saisir la justice et que le Comité exécutif du club va se réunir ce mercredi avant de faire face à la presse demain, jeudi.

Continuez la lecture

Actualités

Lenteurs au Port autonome de Dakar: Le Dg Aboubacar Sadikh Bèye explique

Publié il y'a

Date :

Les lenteurs au niveau du Port autonome de Dakar ont été décriées pendant la réunion présidentielle sur la cherté de la vie.  Mais pour le directeur général de cette structure,  cela s’explique  par une situation conjoncturelle. En effet Aboubacar Sadikh Beye a expliqué l’indisponibilité de certains quais entrave  l’offre portuaire. Sur 23 postes, les huits sont immobilisés. Par exemple, au mole 1,  deux postes sont au service du pétrole et du gaz pour la plateforme Tortue et Sangomar. Le bateau hôpital occupe aussi un poste au Port autonome de Dakar. Deux autres postes sont mobilisés pour être modernisés et seront récupérés en octobre.

  Le directeur général du Port d’ajoute que ces lenteurs s’expliquent aussi par un atre facteur lié à la forte portuaire. « En juillet on a fait 104% en importation. La congestion terrestre est réglée parce que les camions sortent très tôt du Port  alors qu’ils pouvait y faire plus de 4 jours ».  S’agissant de la manutention, un bateau de 40 000 tonnes reste à  quai pendant 20 jours parce que les manutentionnaires font 2000 tonnes par jour. « La manutention se fait encore comme il y a 40 ans. Il faut une modernisation. Il ajoute que les concessionnaires et les lignes maritimes sont aussi dans le Port et occupent de grandes surfaces », conclut-il.

Continuez la lecture

Actualités

Lutte contre le trafic illicite à Thiès : Une contrevaleur de 437 millions FCfa de produits prohibés incinérés

Publié il y'a

Date :


La Douane de Thiès a procédé à l’incinération de produits prohibés d’une contrevaleur de 437 millions de francs CFA.

Les produits prohibés saisis en 2021, dans le cadre des opérations de « bouclage » des couloirs et réseaux de trafic illicite, sont composés de faux médicaments vétérinaires d’une contrevaleur de 175 259 382 francs CFA ; de 3529 kg de chanvre indien pour une contrevaleur de 236 940 000 francs CFA ; de sachets en plastique pour une contrevaleur de 25 000 000 francs CFA.

L’adjointe au Gouverneur de Thiès, Mme Tening Faye Ba, a supervisé la cérémonie d’incinération en présence des représentants des autres Forces de Défense et de Sécurité, du corps médical et des services en charge de l’environnement.

Le Lieutenant-Colonel Amadou Lamine Sarr, Chef du Groupement polyvalent de Recherche et de répression de la fraude a rappelé la dangerosité des produits incinérés sur la santé de la population.

Il a affirmé une fois de plus l’engagement de son unité à combattre farouchement le trafic illicite sur toutes ses formes conformément aux directives de la Direction générale des Douanes, le DG en particulier. 

L’Adjointe au Gouverneur, Tening Faye Ba, a ensuite, invité les populations, celles du littoral plus précisément, à une collaboration plus étroite avec les forces de défense et de sécurité. 

Continuez la lecture

Articles tendances