Connect with us

Economie

Afrique: Les statisticiens africains priés de s’approprier leurs données et de les utiliser pour la prospérité du continent

Publié il y'a

Date :

Les statisticiens ont été invités, à faire davantage pour éclairer et vendre leur travail afin que leurs produits aident les gouvernements africains à élaborer des politiques informées susceptibles de changer les communautés et les démocraties pour le mieux.

Vincent F. Hendricks, Professeur de philosophie formelle à l’Université de Copenhague (Danemark), déclare dans un discours captivant prononcé devant la Sixième Commission de la statistique pour l’Afrique (StatCom-Africa VI), qui se déroule actuellement et qui a c\pour thème, «Renforcement de la capacité des systèmes statistiques nationaux à l’appui des politiques de diversification économique et d’industrialisation de l’Afrique».
Il indique qu’à l’ère des fausses informations et des politiciens populistes, les statisticiens doivent être conscients de la menace qui pèse sur les décisions politiques.
«En tant que scientifiques, nous n’aimons pas nous vendre ou vendre notre produit en pensant qu’il se vendra lui-même parce que sa valeur est évidente, mais cela ne fonctionne pas ainsi dans le monde réel. Dans ce monde de fausses nouvelles où nous vivons aujourd’hui, vous devez réaliser que vous êtes les experts et non les politiciens ; prenez vos données en main et utilisez-les non seulement pour changer vos communautés, mais aussi vos démocraties», indique-t-il, en mettant en garde les experts contre le risque du totalitarisme numérique.
Hendricks, Directeur du Centre pour les informations et les études sur les bulles, informe que les statistiques perdraient la bataille des idées si les producteurs de données ne les vendaient pas, ajoutant que les statisticiens devraient non seulement générer des données, mais aussi les utiliser pour le bien de leurs communautés.
«Dites ce que vous faites et pourquoi c’est important. Faites pression sur les politiciens et les gouvernements en leur montrant les preuves tangibles de leur importance; mettez les choses en perspective. Si ce n’est pas vous qui placez la barre très haut sur cette question, cela ne sera pas fait », fait-il savoir.
«Vous êtes ceux qui informez la démocratie; vous êtes ceux qui veillez à ce que la politique factuelle ne soit pas un mystère. C’est ce que vous faites. Si vous ne l’exposez pas, en conséquence, vous perdrez cette autorité dans cet intérêt et lorsque vous perdez, vos États perdent et vos populations perdent. Alors placez la barre très haut et n’ayez pas peur de vous exposer aussi longtemps que vous garantissez la véracité des informations, mais si vous commencez à les falsifier, vous perdez votre autorité en un temps record».
Hendricks ajoute que les experts doivent faire davantage pour pousser leurs gouvernements à financer le développement des statistiques sur le continent.

Cliquez ici pour commenter

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Actualités

Lenteurs au Port autonome de Dakar: Le Dg Aboubacar Sadikh Bèye explique

Publié il y'a

Date :

Les lenteurs au niveau du Port autonome de Dakar ont été décriées pendant la réunion présidentielle sur la cherté de la vie.  Mais pour le directeur général de cette structure,  cela s’explique  par une situation conjoncturelle. En effet Aboubacar Sadikh Beye a expliqué l’indisponibilité de certains quais entrave  l’offre portuaire. Sur 23 postes, les huits sont immobilisés. Par exemple, au mole 1,  deux postes sont au service du pétrole et du gaz pour la plateforme Tortue et Sangomar. Le bateau hôpital occupe aussi un poste au Port autonome de Dakar. Deux autres postes sont mobilisés pour être modernisés et seront récupérés en octobre.

  Le directeur général du Port d’ajoute que ces lenteurs s’expliquent aussi par un atre facteur lié à la forte portuaire. « En juillet on a fait 104% en importation. La congestion terrestre est réglée parce que les camions sortent très tôt du Port  alors qu’ils pouvait y faire plus de 4 jours ».  S’agissant de la manutention, un bateau de 40 000 tonnes reste à  quai pendant 20 jours parce que les manutentionnaires font 2000 tonnes par jour. « La manutention se fait encore comme il y a 40 ans. Il faut une modernisation. Il ajoute que les concessionnaires et les lignes maritimes sont aussi dans le Port et occupent de grandes surfaces », conclut-il.

Continuez la lecture

Actualités

Lutte contre la vie chère : 15 mesures prises par Macky Sall

Publié il y'a

Date :

A l’issue de la réunion pour lutter contre la vie chère, le président de la République Macky Sall a prononcé le discours de clôture dans lequel il a édicté 11 mesures d’urgence et 4 mesures structurelles pour trouver une solution à ce problème lancinant. Voici les mesures prises par le chef de l’État.

Continuez la lecture

Actualités

Concertations sur le coût de la vie chère : Les Propositions du Pr Macky Sall pour alléger la souffrance des sénégalais

Publié il y'a

Date :

Dans un contexte mondial marqué par une flambée généralisée des denrées, le gouvernement a consenti des mesures de soutien à hauteur de 620 milliards de F Cfa, rappelle le chef de l’Etat lors du lancement de concertation sur la vie chère, ce lundi. Dans la recherche des voies et moyens de soutien du pouvoir d’achat, de la lutte contre la vie chère et de la protection des consommateurs, le président Macky Sall promet de lutter avec tous les moyens légaux pour éliminer toutes pratiques visant à créer des inflations au détriment des consommateurs.

«Ces pratiques sont injustes et illégales et nous allons les combattre avec vous. Des mesures d’appui notamment le soutien du consommé local à travers la plateforme de commercialisation mise en place par le ministère chargé du commerce en ce qui concerne le riz. C’est la raison pour laquelle j’ai donné instruction pour qu’une subvention de 32 f par Kg soit mise en place afin d’appuyer la rizerie locale dans l’étape de la transformation. Cependant, il faut changer les habitudes alimentaires pour nous rendre moins vulnérables au choc extérieur. Produire ce que nous consommons et consommer ce que nous produisons ne doit pas seulement rester un slogan», instruit-t-il.

Continuez la lecture

Articles tendances