Connect with us

Présidentielle 2019

ISMAILA MADIOR FALL: “IL FAUT IMPÉRATIVEMENT RÉGULARISER L’UTILISATION DES RÉSEAUX SOCIAUX EN PÉRIODE ÉLECTORALE”.

Published

on

Le constitutionnaliste et actuel garde des sceaux d’affirmer que:” Il y a, à mon avis, un impératif je dis bien, je le répète, un impératif de réglementer l’utilisation des réseaux sociaux dans notre pays, notamment en rapport avec la démocratie, avec l’élection”, a-t-il dit dans un entretien paru dans la livraison du quotidien Enquête de ce lundi.

Ainsi, il souligne qu’il faut nécessairement penser à la réglementation de l’utilisation des réseaux sociaux au Sénégal en période électorale à l’image des autres puissances mondiales.

Selon lui, il faut des “mesures législatives strictes pour encadrer, réprimer lorsque c’est nécessaire les fausses informations lorsqu’ils ont un impact politique électoral ou subversif”. “Toutes les démocraties l’ont fait”, a rappelé Ismaïla Madior Fall.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Présidentielle 2019

Mounirou sur l’éventuelle troisième mandat de Macky Sall: “C’est un faut débat”

Published

on

Continue Reading

Politique

Moustapha Diakhaté prend la défense de Khalifa

Published

on

Le durcissement des conditions de visite à Khalifa Sall à Rebeuss a passablement énervé, selon Vox Populi, Moustapha Diakhaté : “Cette décision doit être appliquée, sans exception, à tous les prisonniers et à tous les visiteurs des prisons et maisons d’arrêt et de correction sur l’ensemble du territoire sénégalais”.

Dans un post au ton très incisif publié sur Facebook, le chef de cabinet du président de la République s’emporte : “C’est un abus judiciaire fondamentalement anti-constitutionnel. C’est une grave violation du sacro-saint principe de l’égalité des citoyens devant la loi”.

Continue Reading

Présidentielle 2019

Le parti Rewmi dénonce des “accusation infamantes” de L’Observateur à l’endroit du Colonel Kébé

Published

on

Dans un communiqué de presse signé du porte-parole adjoint du parti Rewmi  les partisans d’Idrissa Seck ont dénoncé des attaques médiatiques subies par le camp depuis un certain moment. 

« Depuis quelques jours le Président Idrissa Seck et certains membres de la coalition Idy2019 font l’objet d’insanités venant du camp du Président sortant, avec la complicité d’un groupe de médias. Les dernières en date sont celles faisant la Une du journal «l’Observateur» dans sa parution numéro 4643 de ce jour, contre l’honorable colonel Abdourahim Kébé, secrétaire national chargé de la sécurité et de la défense du parti Rewmi », a indiqué le document, qui rappelle que ledit colonel a brillamment servi les Forces armées du Sénégal et qu’il mérite honneur et respect, “en lieu et place d’accusations infamantes qui ternissent l’image de la République”. 

La note précise que « Le parti Rewmi soutient son secrétaire national à la sécurité et à la défense et dénonce avec fermeté ces agissements visant à divertir le peuple qui a clairement exprimé sa volonté de changement, volonté qui a été confisquée par le Président sortant. Avec le frère Abdourahim, nous restons mobilisés derrière le Président Idrissa Seck et ses alliés, pour la préservation de la démocratie et la prise en charge de la commande populaire ».

Continue Reading

Articles tendances

Haut ^